• Zof
    121
    Ou l'on parle de tracteurs agricoles, mais rien ne dit que le problème va se limiter aux tracteurs...
  • L'Escogriffe
    339
    Sur les véhicules professionnels c'est une tendance qui engendre donc ce genre de réaction: les marques essayent de protéger leur rechange de manière un peu trop coercitive, donc les utilisateurs qui après tout ont payé pour un bien, pas pour un service, reprennent le contrôle.

    Récemment j'ai eu l'anecdote qu'un constructeur de PL met des puces RFID dans pas mal de morceaux du camion. Quand on tourne la clef le camion lance un scan et s'il détecte un morceau non répertorié (j'avais eu l'exemple d'un phare), il ne démarre pas. Ça m'avait paru aberrant et illégal, on m'avait répondu respectivement "oui et non".

    Je ne pige doublement pas comment les constructeurs se disent que c'est une bonne idée d'implémenter un truc pareil. Primo, soit ils le loue, soit ils le vende. Dans le cas où ils le vende l'acheteur peut en faire ce qu'il veut. Deuzio sur du véhicule professionnel c'est évident que les client ont autant le volonté que la compétence pour garder le contrôle sur leur outil de travail. Et que tordre un peu les règles n'est pas un problème, que ce soit pour les sempiternelles modification des chronotachygraphes ou plus récemment en désactivant l'Adblue via un SCR cheat device. Ce dispositif est monté en série dans les pays où le retraitement des NOx n'est pas obligatoire, ce qui en l'empêche pas de se monter en plug and play dans des pays où il est interdit. Et vu que ça permet de baisser les coûts d'utilisation, curieusement, ils se vendent comme des petits pains...
  • Zof
    121
    Si dans certains pays c'est legal, ca va devenir ingérable puisqu'un camion c'est fait pour passer les frontières...

    Ce qui va devenir amusant c'est que les constructeurs n'ont aucune compétence en Securité IT et que s'il suffit d'être un peu débrouillard en RFID pour stopper un camion, on va beaucoup rigoler. Apres le déni de service des site web, bientôt le déni de service des autoroutes?
  • L'Escogriffe
    339
    L’homologation s'applique là où votre bahut est immatriculé. Vous pouvez circuler sur n'importe quelle route ouverte avec une voiture immatriculée en 1924 en Sarre.

    Donc les camions d'Europe de l'est qui ne traitent pas les NOx viennent livrer en Europe de l'ouest.
  • Alasdair
    69
    A mon avis, les juristes préparent l'avenir. La responsabilité des constructeurs est amenée à être accrue avec le développement des systèmes d'autonomie, alors ils mettent en place des outils destinés à limiter leur responsabilité aux choses qu'ils maîtrisent et certifient. Le cas échéant, il leur faudra démontrer qu'ils ont tout mis en oeuvre pour bloquer le système en cas d'anomalie et qu'un dysfonctionnement est avant tout imputable à une volonté manifeste de l'utilisateur.

    Vous l'avez dit, chez les pros, l'incitation à contourner est bien plus forte que chez les particuliers. Une bonne optimisation ça vous change un compte d'exploitation. Et dans le même temps, ces mêmes pros ont aussi tout intérêt à acheter des systèmes complexes d'aide à la conduite pour limiter leur propre exposition juridique. Ça ne nous dit pas précisément comment phare non-OEM mettrait en péril le bon fonctionnement d'un hypothétique auto-pilot, mais dans le doute les juristes bétonnent.

    Paradoxalement, comme le souligne Zof, ce faisant ils créent de nouvelles failles qui risquent de leur causer autant de tort sur le plan juridique. Sauf que le raisonnement qui consiste à lutter contre l'aftermarket c'est une évolution d'un sujet connu, là où se protéger contre des attaques en comblant les failles ça sort tout juste du domaine de la SF.
  • LIR
    209
    Petite anecdote récente :
    j'ai un membre de ma famille qui bosse en R&D chez un grand constructeur de pelle mécanique allemand. Dans le cadre des fonctions de son département, la veille techno et le benchmark a pris un part importante.

    Ils avaient pris l'habitude, quand un nouveau modèle d'un concurrent sortait sur le marché, de le louer via un loueur d'engin de chantier complaisant pour le dépioter entièrement.

    Il y a une dizaine d'année, c'est ce qu'ils ont fait avec le dernier d'un constructeur américain connu pour ses pelles mécaniques et ses chaussures.

    Après 4 semaines à s'amuser sur la bestiole, ils la remontent en vue de la rendre au loueur. Sauf que la machine refuse de démarrer... Tous ce qui se fait d'ingénieur machine du site passe sur le sujet, mais rien à faire, la pelle ne démarre pas.

    Au bout de 8j, le constructeur américain passe un coup de fil au constructeur allemand avec grosso modo ce message : "bonjour, c'est le SAV de C******** on a remarqué qu'on a une pelleteuse à nous qui est bloquée chez vous depuis 5 semaines. Nous tenions juste à préciser que la procédure de chargement de la carto moteur après reconnexion de la batterie n'a pas été respectée et que c'est pour cela qu'elle refuse de démarrer. Si vous le souhaitez, nous pouvons programmer une intervention de maintenance dans la semaine pour vous permettre d'utiliser normalement l'engin" ...
  • Yan-Alexandre
    391
    Rien à voir, une drôle d'histoire d'avions.

    Quelque part au-dessus d'Oman, un Airbus A380 croise en vol un Challenger (un gros jet privé) à contre-sens, lui passant au dessus à 300 m de distance.
    Résultat ? 2 minutes plus tard, le challenger s'est retrouvé dans les turbulences de l'Airbus, à fait 3 tonneaux avec tous ses passagers à bord (voir 5 selon les sources), a chuté de 3 000 mètres avec les moteurs coupés, avant d’atterrir en urgence. Il s'est pris tellement de G dans l'incident que la coque a été jugée bonne pour la casse.
    C'est bête.
  • Rosebud
    44
    Pour m'être pris une bonne turbulence de sillage de 737 en pilotant une coquille de noix à quelques km sur le côté de l'approche d'un "gros" aéroport, l'histoire de m'étonne pas du tout. Ce qui est plus inquiétant, c'est que ce type de croisement doit normalement être évité par le contrôle aérien.

    Ici c'est de la turbulence de sillage en suivant un appareil mais cet exemple d'Antonov AN2 vs. Robin DR400, ainsi que le test en vol est assez parlant :

  • Yan-Alexandre
    391
    Ah oui intéressant, je pensais pas qu'un simple AN-2, qui n'est pas non plus un pachyderme (quoique) provoque de telles turbulences.
    Oui, le plus surprenant c'est cette histoire de passage a 1000 pieds l'un de l'autre...
  • Rosebud
    44
    Bon évidemment c'est très relatif, et le DR400 est un avion léger. L'AN-2 est assez atypique en aérodrome et en plus d'être beaucoup plus massif que le Robin, c'est surtout un biplan avec une vitesse de décrochage de 50 km/h environ ce qui implique de solides performances en terme de portance, auxquelles s'ajoute la configuration décollage, flaps déployés.

    Et comme au plus la portance est grande, au plus les turbulences de sillage sont importantes, ça se paye malheureusement cash pour le type derrière.

    A titre de comparaison, pour être classé ULM un aéronef doit être capable de ne décrocher qu'en-dessous de 65 km/h, c'est dire les performances de l'AN-2.
  • L'Escogriffe
    339
    C'est un truc de fou ce coucou, il est encore produit sous licence par les chinois, alors qu'il date de 1946 ! (là vous allez m'opposer le C-130 et le B52, voire le U-2, certes).

    Apparemment il peut voler tellement lentement qu'avec un fort vent de face ça revient à le faire voler en marche arrière par rapport au sol :D

    Et ça coûte 30 000$. C'est quoi le terme aéronautique pour "shed" ?
  • Rosebud
    44
    Techniquement, n'importe quel avion peut faire le truc si le vent de face est suffisamment fort, mais c'est effectivement rare pour un avion de cette taille. Pour les plus petits c'est déjà plus facile (dans ce cas, ils stagnent) :



    Il paraît que la Corée du Nord en dispose d'une énorme flotte de AN-2 pour débarquer du soldat dans le sud discrètement, en rasant les cimes des arbres et en lâchant les soldats quasiment à même le sol par bon vent de face...
  • Yan-Alexandre
    391
    Et ça coûte 30 000$. C'est quoi le terme aéronautique pour "shed" ?L'Escogriffe

    Un ami a sérieusement pensé en acheter un. Je vous laisse chercher la conso, ça vous passera vite l'envie.
  • Sinclair
    150
    Ça me rappelle une émission débile sur RMC Récouverte : Mecanos Express. Des allemands qui vendent et restaurent du matos de l'armée US. Le patron a un Antonov et un américain veut lui acheter. Le problème (entre autre) c'est qu'il n'est pas fait pour des longs courriers. Du coup, ils le blindent de réservoirs (de kérosène ET d'huile) à l'intérieur pour pouvoir envisager d'y aller. C'est très con, très mis en scène et très surjoué, mais ces épisodes étaient assez passionnants. Impossible de trouver la série complète.
  • Yan-Alexandre
    391
    Il se passe quoi sur cette vidéo pardon ?
  • Sinclair
    150
    Il se passe quoi sur cette vidéo pardon ?Yan-Alexandre

    Ben, le vent fait décoller les avions ?
  • Rosebud
    44


    C'est une micro-rafale, en gros le vent descend quasiment à la verticale sur le sol et "rebondit" dans toutes les directions... Je crois que les pilotes étaient en attente pour remorquer des planeurs et ont décollé de manière incontrôlée. On voit bien que pas mal des avions avaient un régime moteur bas et ont décollé comme ils ont pu...
  • Yan-Alexandre
    391
    Voila j'avais un doute, il y a bien quelqu'un à bord.
  • Yan-Alexandre
    391
    Ça me rappelle une émission débile sur RMC Récouverte : Mecanos Express.Sinclair

    Tiens j'ai commencé à regarder, il a encore son immatriculation polonaise cet An-2, ça se trouve que je l'ai vu des dizaines de fois...
    Mon p!re habite à Cracovie depuis plus de 25 ans, je vais la plupart su temps le voir en avion et l'aéroport n'a qu'une seule piste, partagée avec la base militaire adjacente, occupée par des paras.
    Les avions se posent toujours dans le même sens, arrivent en bout de piste, font demi-tour et remontent toute la piste par l'allée parallèle (ou directement sur celle-ci). Pendant peut-être 15 ans, j'y ai vu des dizaines d'An-2 identiques à celui-ci alignés le long de la piste. Une sacré vision !
    Depuis, il les ont remplacé par des CASA, c'est pas pareil.
  • Sinclair
    150
    Oui, il raconte qu'il vient de Pologne. Il ne dit pas depuis combien de temps il l'a mais il est basé en Allemagne celui-ci. Il y a un épisode assez drôle avec des contrôleurs polonais, parce que d'après ce qu'ils disent, c'est des contrôleurs du pays d'immatriculation qui doivent s'en charger. Bref, l'intérêt est de voir comment il teste les réservoirs supplémentaires pour traverser l'atlantique. Ils calculent la conso de malade y compris en huile et le poids que ça représente pour ne pas se planter. Le truc démarre un peu quand il veut. C'est fou.
  • Yan-Alexandre
    391
    Ah ya plusieurs episodes ? Pfiou.
  • Rosebud
    44
    Et voilà pour Air Blenheim.
  • Yan-Alexandre
    391
    Hé hé il a l'air aussi propre que l’intérieur est affreux.
  • Yan-Alexandre
    391
    Dites Sinclair, puisque y a pas sur youtube la suite des épisodes, le type en Allemagne, il est arrivé à bon port ou il a traversé l'Atlantique à la nage ? Parceque je l'entends parler de 120 l/h de conso d'essence et de 2l d'huile, avec son moteur pourri, alors que mes sources qui ont l'air plutôt fiable parlent respectivement de 200 et 10-12...
  • Yan-Alexandre
    391
    Tiens, j'en ai trouvé un pour VIP sourds. (le 2e de la liste)

    On peut donc toujours faire pire pour les cabines/
  • Sinclair
    150
    il est arrivé à bon port ou il a traversé l'Atlantique à la nage ?Yan-Alexandre

    Après pas mal d'essais, ils finissent par le faire avec un co-pilote expérimenté et pas mal d'escales avec refuel. Dans mon souvenir, c'était allemagne / écosse / Islande / Groenland / Canada / USA. En cas de crash, il portait une combinaison de plongeur, c'est ridicule et il crève de chaud. Cela dit, il a plus de courage qu'un pilote tentant de dépasser Senna. Pour finir, il découvre l'avion qui devait servir d'échange mais préfère garder son Antonov et on ne sais rien du retour éventuel.
  • Rosebud
    44
    Je viens de me rendre compte que l'AN-2 rentrerait dans les limites du PPL. Donc en gros, un type qui passe sa licence sur un Cessna 152 peut se mettre derrière les commandes sans autre formation qu'un rating "train classique" (pour peu qu'il n'ait pas suivi sa formation de base sur un avion à train classique, rare mais pas impossible du tout). Ahurissant...

    Reste que, pour les exemples cités plus haut, pour 25-30K on se retrouve certes avec un mastodonte pour le prix d'un très vieux Cessna 152 voire 172, mais un avion qui est à bout de potentiel... Le premier peut encore voler +-150 heures avant de devoir faire un grand entretien moteur, cellule et remplacement de l'hélice. Bref, on peut rajouter 50 à 60K€ minimum... si toutefois on ne découvre pas d'horreurs durant ces opérations.

    En cas de crash, il portait une combinaison de plongeur, c'est ridicule et il crève de chaudSinclair

    Combinaisons/gillets, et canots obligatoires en cas de traversée maritime pour un monomoteur à piston... même pour faire un Nice-Corse.
  • Yan-Alexandre
    391
    Oui le documentaire le montre bien, il estime son An-2 au même prix, le truc a des trous dans la coque.
  • Sinclair
    150
    Combinaisons/gillets, et canots obligatoires en cas de traversée maritime pour un monomoteur à piston... même pour faire un Nice-Corse.Rosebud

    Son copilote ne s'était pas embarrassé de ce bordel, lui.
    Vous êtes une mine de connaissances ! Je me souviens de votre sujet sur la question dans le précédent forum (c'était bien vous, hein ?) ce qui m'avait, par curiosité, fait regardé les tarifs pour piloter. Et puis je me suis souvenu que je ne connais pas mes tables de multiplication.
  • Rosebud
    44
    Vous êtes une mine de connaissances ! Je me souviens de votre sujet sur la question dans le précédent forum (c'était bien vous, hein ?) ce qui m'avait, par curiosité, fait regardé les tarifs pour piloter. Et puis je me suis souvenu que je ne connais pas mes tables de multiplication.Sinclair

    Effectivement, c'était bien moi et je pense même avoir fait un four :D

    Ma connaissance en la matière est très superficielle. Quant au pilotage, j'ai fait mes tables de multiplication comme vous et me suis dirigé vers l'ULM. Moins glamour mais bien moins cher. On trouve cependant certains ULM qui croisent plus vite qu'une très grande partie d'avions d'aéroclub et qui sont -bien- mieux équipés niveau avionique pour une fraction du prix d'achat et d'exploitation. Il y a quatre types de mon club qui ont justement traversé l'atlantique avec les leurs. Reste que même comme ça c'est cher, et qu'un récent achat immobilier a sérieusement réduit mes heures d'écolage.
  • Sinclair
    150
    Le sujet est vaste et mériterait un forum dédié ! Or, je n'ai aucune solide connaissances, mais j'aime bien lire les avis des pratiquants.
bold
italic
underline
strike
code
quote
ulist
image
url
mention
reveal
youtube
tweet
Add a Comment

Welcome to your forum!

Guest users will see this message on almost every page throughout the site. Use this space to encourage them to sign up.