• L'Escogriffe
    336
    On est d'accord, l'effet de sol ça ne génère pas de traînée non ?Yan-Alexandre

    Si, ça fonctionne exactement pareil: l'effet de sol c'est la voiture qui se comporte comme une aile (à l'envers), contrairement à un aileron qui est une aile ajoutée localement. Donc les mêmes causes génèrent les même effets.
    D'ailleurs hier je suis tombé là dessus. Je cherchais le rapport portance / traînée (j'avais 1/3 en tête, mais en fait pas du tout). Néanmoins c'est très intéressant pour ceux qui sont étrangers à toutes ces notions d'aéro. Indirectement ça explique pas mal comment une voiture qui est une aile (à l'envers) finit par décoller quand même si on lui soulève suffisamment le nez...
  • korteix
    47
    Oui, au 18 eme siecle le suisse au nom super sexy, Daniel Bernouilli, vidange deux vases à fleurs qui ont le même volume d'eau, il y en a un des deux qui a un plus gros tuyau de vidange, il se vide moins vite. C'est comme quand tu pinces un tuyau d'arrosage,ça sort plus vite. Il a alors quasiment inventé l'aviation et la F1, pression plus gravité plus vitesse égal constante, une tuerie, ils sont forts ces suisses!
  • korteix
    47
    A ce que j'ai compris, une aile d'avion est plate au dessous et bombée dessus, du coup comme pression+gravité+vitesse=cte, la vitesse augmente au dessous de l'aile (avec la poussée des moteurs), la gravité ne bouge pas et la pression diminue au dessus de l'aile, l'avion décolle car il est "aspiré" dans l'air, c'est pourquoi les réacteurs sont au dessous des ailes.

    En automobile c'est l'"inverted wing" dont parle très bien L'Escogriffe, la vitesse augmente au dessus de l'aile (le diffuseur), la pression diminue au dessous, la voiture se tasse sur ses roues, ça augmente le grip des pneus, et en virages... c'est plus la même chose.
  • Yan-Alexandre
    390
    Et oui. Mais je crois que la position des réacteurs n'influe pas trop puisqu'ils sont sur des mats. C'est plus des histoires de facilité de maintenance et de silence qui poussent à les mettres en dessous.
  • korteix
    47
    Certainement, j'y connais pas grand chose, mais pour en revenir à la 917 , avec cette aéro (àl'envers) et sa motorisation surpuissante, elle avait tout pour décoller.

    J'ai vu deux fois la 917 au vigeant, quand ça demarre, tu recules de trois bon mètres.
  • realdriver
    135
    Il me semble bien que l'effet de sol génère moins de trainée qu'une aile.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Ground_effect_(cars)
  • L'Escogriffe
    336
    la position des réacteurs n'influe pas trop puisqu'ils sont sur des matsYan-Alexandre

    En effet. A une exception près à ma connaissance: l'A400M qui utilise une voilure soufflée: le flux d'air des hélices vient doper leur portance.
  • korteix
    47
    Merci de me soutenir dans mon inculture aéronautique. La 917 reste un fantasme, Le truc qui fait peur, une déferlante de chevaux, un bruit terrifiant, peu ou pas de contrôle, the beast. Et ils ont gagné...
  • korteix
    47
    Mais au fait? Il y avait quoi en face? La différence s'est faite par le moteur et les pilotes (suicidaires), le moteur il faut que je retrouve, j'ai lu des trucs qui m'ont hérissé le poil.
  • Yan-Alexandre
    390
    Ah clairement avant qu'ils réduisent la cylindrée à 3,0 l, la 917 était imbattable. D'ailleurs cette réduction devait être en vigueur des 1969, avec l'obligation de créer 50 voitures d'homologation. Et puis...
  • Yan-Alexandre
    390
    Sans transition, autres bolides qui me fascinent, les Groupe C de la saison 1991.

    JaguarXJR-14Suzuka1991-SMI9.jpg

    Cette année-là, la FIA décide de faire du WSC l'antichambre de la F1 pour les constructeurs, et remplace (progressivement) les moteur turbos par des atmos 3,5 l, similaires à ceux de la F1. Le format des courses évolue aussi, avec des sprints plutôt que des épreuves d'endurances. Les voitures se transforment en véritables F1 carénées, et ne sont plus du tout adaptés aux 24h du Mans où on ne le verra pas, les équipes d'usine engageant leur modèles de la saison 90 (cr qui fait, je pense qu'elles sont un peu tombées dans l'oubli collectif). Les budgets explosent, on parle d'un cout similaire à la F1 pour une saison qui compte 3 fois moins d'épreuves (non médiatisées et sans spectateur). C'est le chant du cygne du Groupe C, les voitures sont folles mais le WSC n'y survivra pas. Jaguar et Mercedes se retirent à la fin de la saison, la FIA veut annuler le WSC à la fin de la saison, mais Peugeot vient d'arriver, alors on le poursuit sous perfusion pour 92 histoire que l'investissement des français ne soit pas vain. L'endurance mettra des années à s'en remettre.

    Mais les voitures... Sex on wheels !

    2015-07-09_19-49-43.jpg

    Il faut voir un jour une Jaguar XJR-14 pour réaliser à quelle point cette voiture est sublime (et minuscule). Châssis carbone/kevlar, moteur V8 Cosworth HB de la F1 Benetton '90, et surtout une magnifique carrosserie dessinée par Ross Brown, tendue comme une capote taille enfant sur le gland de Rocco Siffredi, et un aileron double inédit, qui permettra à la Jaguar de tourner plusieurs secondes au tour plus vite que ces rivales. La saison est pliée d'avance.
    Quand Jaguar quitte la discipline, Mazda (dont le Wankel est désormais interdit) récupère les voitures pour la saison 92, mais n'arrivera jamais à les faire fonctionner. Puis Porsche essaiera de monter un moteur dedans, après l'avoir transformée en barquette, mais se fera rouler par TWR et le projet sera abandonné, avant que Joest ne le reprenne et gagne avec les 24h du Mans 96 et 97.

    DLEDMV-Peugeot-905-Tribute-05.jpg

    La 905 avait remporté la première épreuve à Suzuka parce que les autres ont perdu, avant de ne pas faire grand chose.

    PEUGEOT-905-Num-5-24-h-du-MANS-1991.jpg

    Elle ne deviendra compétitive qu'en version Evo 1B, quand elle reprendra, entre autre, l'aileron bi-plan à la XJR-14. On sait tous que c'est une voiture exceptionnelle, mais qu'elle gagnera aussi par la suite faute de concurrence.

    Sauber-MercedesC29109.jpg

    Et puis il y a la Sauber C291, qui devait ouvrir les portes de la F1 à Sauber et à Mercedes, avec son tout nouveau 12 cylindres à plat, le premier moteur de course développé from scratch par Mercedes depuis les années 50.

    MercedesC291engine.jpg

    C291b.jpg

    La voiture est complexe, trop lourde. Pour permettre de placer un diffuseur, le moteur est incliné vers l'avant. C'est une catastrophe, pour changer les bougies, il faut déposer le bloc (6 heures), mais surtout Mercedes se plante et les blocs ne sont pas étanchent. De nulle part. Ils passent la saison à casser. Sur la fin de la saison, ils arrivent à rassembler des blocs à partir des morceaux qui n'ont pas cassé et qui sont fiables, et lors de la dernière course de la saison, Wendliger et Shumacher (qui roule déja en F1 pour Beneton) remportent une ultime victoire avant le retrait de Mercedes pour des raisons financières. La C292 de la saison suivante est prête, elle ne sortira jamais des ateliers Sauber, et Mercedes abandonne l'idée de créer son propre moteur de F1, confiant le bébé à Illmor, avec un an de retard (les Sauber-Mercedes arriveront en F1 en 1993)

    1992-Mercedes-Benz-C292-front.jpg

    Pour clore ce bref aperçu, un film réalisé par Peugeot à Autopolis '91, qui à l'époque était considéré comme "la dernière course" du Groupe C.





  • LIR
    208
    La sauber, pour la voir tourner une année sur 2, c'est assez impressionnant quand on l'entend ré accélérer...

    Personnellement ce qui me fascine dans ces voitures, c'est le côté "soucoupe volante" que donne le pare brise en forme du bulle (particulièrement chez Peugeot et Jaguar... ). Je me suis toujours demandé si ils touchaient à mort en maîtrise du verre arrondi, ou si ça déformait à mort...
  • Teuki
    31
    Et pas un mot sur la Porsche 956/962C?
  • Yan-Alexandre
    390


    Non, mais les deux liens de registres de n° châssis en bas de page sont assez fascinant, à consulter en parallèle pour voir la voiture en config d'époque et actuelle. J'ai vu il y a une dizaine d'année le châssis n°10 de Piper au Vigeant. Absolument sublime. Je n'avais jamais calculé qu'il l'avait peinte en livrée Salzburg version vert Piper.

    Et pas un mot sur la Porsche 956/962C?Teuki

    Si vous voulez en parler... À mes yeux c'est la tarte à la crème du Groupe C, elle a tout gagné... face à elle même. La bonne idée de Porsche ça a quand même été de la proposer à des teams clients, et de les laisser l'améliorer, sans ça les années 80 auraient été encore plus ennuyantes que l'ère Audi au Mans.

    MTI4OTk5OTgzMjIyNDk5OTcx.png
  • L'Escogriffe
    336
    La Jag XJR 14 est magnifique en Silk Cul (en Bud Light par contre elle est moche par contre).

    JaguarXJR-14-SMI2.jpg

    D'ailleurs la voir en blanc rappelle bien qu'en termes d'aéro ces auto étaient encore très simpliste (du moins à l'extérieur, dessous c'est une autre histoire): un parallélépipède: le devant pointu vers le bas, le derrière pointu vers le haut.

    Quand on voit la finesse aéro dès les années 2000, notamment au niveau des pontons, c'est un autre monde :

    zytek22zytek.jpg
  • Yan-Alexandre
    390
    Oui, les choses ont commencé a dégénérer là :

    peugeot-905evo2.jpg
  • Alasdair
    69
    L'histoire de XJR-14 (et plus généralement tout ce topic) pose des questions fascinantes sur les états successifs par lesquels un même châssis a pu passer. Rien que pour la Jaguar, dont il n'y a pourtant eu que quelques exemplaires dans une période récente et assez bien documentée, il est difficile de comprendre les livrées successives, lesquelles ont été modifiées puis restaurées... du moins pas avec un simple coup d'oeil à la page wiki. Ca va vous sembler idiot mais je commence enfin à comprendre la fascination liée aux recherches historiques sur les modèles de compétition.
  • Yan-Alexandre
    390
    Oui c'est d'une complexité rare, car un même châssis a pu connaître une livrée différente pas épreuve dans lequel il a été engagé. Mais parfois la vie de ces voitures est encore plus complexe, surtout dans les périodes de changements de règlement comme dans les années 90.

    Les TWR-Porsche du team Joest en sont un bon exemple. Ou les Porsche-Kremer 962 C, des 962 dont Kremer a remplacé la baignoire alu par une version carbone pour gagner en poids et en rigidité, ce qui leur a permis de facilement les modifier des années plus tard aux règles de la fin des années 90 (qui imposait un plancher plus long et un espace plus grand pour le "passager") pour devenir les barquettes Kremer K8.

    kremer-porsche-k8-n5_1994_0036.jpg

    En résumé : ci-dessus une ex-962 C à baignoire carbone légèrement agrandie, transformée en Spyder.

    Mais l’histoire ne s'arrête pas là, puisque maintenant les collectionneurs s'y mettent et rétrofittent ces voitures dans leur specs de base. Au moins une de ces K8 Spyder est redevenue une Kremer-962 C avec sa déco du Mans d'origine... (à lire dans le numéro de mars d'Octane, ha ha ha O:) )
  • Yan-Alexandre
    390
    Un autre exemple, Alasdair, avec le châssis 917/10-001 (1970, le proto du spyder ce Can-Am), qui sera mis en vente par RM à Retromobile.

    porsche-91710-001_hd_88317.jpg

    Je vous passe les différentes évolutions qu'a connu cette voiture durant sa carrière sportive, sa vie récente est tout aussi agitée. Je suis loin d'être expert, mais si je comprend bien, la voiture a, en 1997, été restaure pour retrouver ses couleurs de 73 (connues pour avoir véhiculé le président Allemand pour une ballade secrète sur le Ring, dixit le lien de Teuki) :

    917-10-001.JPG

    Puis, en 2014, elle a été restaurée dans sa config Gulf, avec une autre config moteur...

    Porsche-917-10-58589.jpg

    Deux ans plus tard, rebelote, et c'est encore plus tordu, puisqu'elle a cette fois été restaurée dans l'état dans lequel elle était lorsqu'elle est retournée en soufflerie chez Porsche, en 1971, avec son capot de test provenant d'une 917 Gulf. Et c'est dans cet état qu'elle est proposée, mais aussi avec, de côté, sa carrosserie jaune. Bon courage pour vous y retrouver.

    porsche-91710-001_hd_88314.jpg
  • Yan-Alexandre
    390
    Je viens de recevoir ce bouquin. 400 pages des mémoires de l'ancien directeur course et responsable des projets expérimentaux de Porsche. C'est éditée par une banque d'image de photos d'archives de course, autant dire que l'icône est surdingo. Hâte de commencer...

    6e4o52rmirxnik30.jpg
    Attachment
    image (261K)
  • Yan-Alexandre
    390
    Puisqu'on parle du loup, en ce moment aux Invalides...

    oz25ku3jokdb01du.jpeg

    C'est celle du Musée Porsche, donc pas la vraie "Salzburg" dû Mans 70 mais un copycat réalisé sur le premier Chassis de 917, modifié en 917K. Ça reste tout de même très impressionnant.
    Attachment
    image (209K)
  • Yan-Alexandre
    390
    Mais aussi la fameuse 917/10-001 que RM vend aux enchères la semaine prochaine et son autre carrosserie.

    wmjtn73mn8t3rqe8.jpeg

    uglji564dispdfy0.jpeg
    Attachments
    image (236K)
    image (212K)
  • Zof
    120
    Qui l'eu cru en le voyant dans une vieille 403 pourrie...
  • Yan-Alexandre
    390
    Arf j'ai mis du temps à comprendre. Ce bouquin est vraiment chouette.
12Next
bold
italic
underline
strike
code
quote
ulist
image
url
mention
reveal
youtube
tweet
Add a Comment

Welcome to your forum!

Guest users will see this message on almost every page throughout the site. Use this space to encourage them to sign up.